Journal de bord J17

La photographie végétale

Vous êtes en train de vous dire ” elle est sérieuse là ? Elle va nous parler d’aubergines Ludi ?” La réponse est oui et oui.

Oui je suis sérieuse et oui je vais vous parler d’aubergine.

Alors non je ne suis pas en train de devenir folle avec le confinement, et pour vous dire toute la vérité, ces photos je les ai faite avant le confinement.

En fait, il m’arrive souvent de faire des photos de tout et de rien, comme vous avez pu le remarquer avec l’article sur le confinement créatif par exemple.

Donc un jour en faisant mes courses, je tombe sur ces minis aubergine, et oui je les ai acheté pour les prendre en photo je l’avoue.

Beh quoi ? Chacun ses délires hein. Bref, photographier des végétaux comme les fruits, les légumes, les fleurs.

Cela s’appelle de la photographe végétale.

Ce qui paraît logique dit comme cela.

Mais avouez-le, vous n’avez jamais entendu parler de ce terme. Et c’est normal d’ailleurs, pour s’y intéresser il faut aimer la photo.

Revenons-en à mes aubergines. Elles sont jolies, mimi tout plein, et comme je suis tête en l’air je les oubliais au frigo.

Donc comme vous pouvez le voir sur les photos, elles plissent un les demoiselles. Ce qui fait que mon mélange d’aubergines marbrées et noires, je l’ai nexté. Vous n’aurez que quelques photos des aubergines marbrées.

Me voilà donc un jour comme un autre à faire des essais de photos. Et ce jour-là, des essais de photos végétales.

Rendez-vous sur mon mur et mes stories Instagram.

Ludi photographe végétale.

photographe-culinaire-végétale-montpellier-paris
photographe-culinaire-végétale-montpellier-paris
photographe-culinaire-végétale-montpellier-paris
photographe-culinaire-végétale-montpellier-paris
photographe-culinaire-végétale-montpellier-paris
photographe-culinaire-végétale-montpellier-paris